Get Adobe Flash player

Signaler un équidé en détresse

Adhérer ou faire un don

Vous pouvez devenir membre du CHEM ou faire un don en vous rendant sur la rubrique "nous aider", ou en cliquant directement sur le bouton paypal ci-dessous

En faisant un don au CHEM, 66% du montant de celui-ci est déductible de vos impôts. Pour un don de 75€, vous ne paierez réellement que 26€.

Le Chem, partenaire de la fondation 30 Millions d’Amis

Ce partenariat est destiné à renforcer leurs actions dans la protection et la défense des équidés maltraités...

> En savoir plus

visiteurs depuis le 15/01/04

À BARISEY-AU-PLAIN (54)

Notre enquêtrice est contactée au sujet d’un cheval en permanente divagation et laissé sans soins par son propriétaire.

Les employés d’une société proche du « parc » du cheval le nourrissent comme ils peuvent. D’une superficie de quelques dizaines de mètres carré seulement, son bout de terrain est encombré de ferrailles et de tout un tas d’autres objets dangereux pour lui.

Le propriétaire possède également trois chiens Terre-Neuve, qui divaguent eux aussi en quête de nourriture.

Excédé par cette affaire, le Maire de la commune sollicite notre aide. Il va déposer plainte auprès des services de Gendarmerie, qui sollicitent à leur tour les Services Vétérinaires. Et là… miracle ! Tout va bien !

Nous recevons copie du courrier adressé au propriétaire suite à cette visite de contrôle.
Extrait : « … Il a été constaté la présence d ‘un équidé dans un enclos situé au fond de votre jardin. Ce parc est délimité par une clôture grillagée haute de 2 mètres qui le rend hermétique. Ce terrain offre une surface limitée mais suffisante pour que l’animal puisse exprimer ses comportements normaux, cependant l’abri auquel l’animal peut accéder ne présente plus de toiture ; il n’en subsiste qu’une tôle ondulée galvanisée prête à s’envoler en cas de coup de vent… ».

Le cheval est aperçu divaguant sur la commune plusieurs jours de suite, avant de disparaître. Quant aux chiens, enfermés à la cave, impossible de savoir dans quelles conditions ils sont détenus et quel est leur état.

Une plainte est déposée.