Get Adobe Flash player

Signaler un équidé en détresse

Adhérer ou faire un don

Vous pouvez devenir membre du CHEM ou faire un don en vous rendant sur la rubrique "nous aider", ou en cliquant directement sur le bouton paypal ci-dessous

En faisant un don au CHEM, 66% du montant de celui-ci est déductible de vos impôts. Pour un don de 75€, vous ne paierez réellement que 26€.

Le Chem, partenaire de la fondation 30 Millions d’Amis

Ce partenariat est destiné à renforcer leurs actions dans la protection et la défense des équidés maltraités...

> En savoir plus

visiteurs depuis le 15/01/04

À BEAUNE (49)

Un poney nous est signalé couché, les pieds longs et fourbu.

Il vit sur un terrain où poussent des palettes… Il partage ce standing avec des brebis, un agneau mort et une vache squelettique, non identifiée. Notre agent consate à plusieurs reprises que l’abreuvoir est rempli d’un peu d’eau croupie.

Le jour de son passage avec le vétérinaire et la Gendarmerie, même chose, le propriétaire a juste un peu taillé les pieds du poney à sa façon.

La Gendarmerie sollicite l’intervention des Services Vétérinaires à plusieurs reprises, mais jamais ils ne viendront. Un laxisme qui illustre les contrôles draconiens qui garantissent à la population une traçabilité sans faille pour les bovins. A l’évidence cette vache a voyagé et est détenue en toute illégalité, ce qui ne suffira pas non plus à déclencher de la part des Services Vétérinaires la moindre intervention.

A noter que simultanément dans un autre département nous avons trouvé d’autres bovins non identifiés en compagnie de chevaux pour lesquels nous intervenions, et que nous nous sommes heurtés au même laxisme. De toute évidence les Services Vétérinaires de certains départements ne se déplacent que de manière très arbitraire, quand ils se déplacent…

Le poney nous a finalement été remis sur décision judiciaire.

Une plainte a été déposée.