Get Adobe Flash player

Signaler un équidé en détresse

Adhérer ou faire un don

Vous pouvez devenir membre du CHEM ou faire un don en vous rendant sur la rubrique "nous aider", ou en cliquant directement sur le bouton paypal ci-dessous

En faisant un don au CHEM, 66% du montant de celui-ci est déductible de vos impôts. Pour un don de 75€, vous ne paierez réellement que 26€.

Le Chem, partenaire de la fondation 30 Millions d’Amis

Ce partenariat est destiné à renforcer leurs actions dans la protection et la défense des équidés maltraités...

> En savoir plus

visiteurs depuis le 15/01/04

À PRINGY (77)

Affligées par la dégradation de l’état de cinq chevaux à proximité de chez elles, plusieurs personnes d’un même hameau nous informent du problème.

A leur arrivée, nos agents découvrent la plus jeune des trois pouliches du groupe dans un état des plus inquiétants qui les conduit immédiatement à faire appel à un vétérinaire pour diagnostic et soins d’urgence.

Ils repartent quelques heures plus tard sans qu’aucun des vétérinaires contactés n’aient daigné prendre le temps de venir constater la gravité de la situation.

La pouliche mourra dans les heures qui suivront, seule, sans bénéficier du moindre soin ni de la compassion de son propriétaire qui se trouvait sur les champs de courses.

Sur place le lendemain, nos agents rencontrent ce dernier. Si, dans un premier temps, il leur déclare ne pas être en mesure d’entretenir convenablement les quatre juments encore en vie et être prêt à les remettre lui-même au CHEM, il se rétracte rapidement, bien que faisant amende honorable auprès des services de police chargés de l’enquête.

Un repentir sans réelle valeur, lorsque l’on sait que ce monsieur possède par ailleurs d’autres chevaux qu’il sait soigner et maintenir en état afin de les entraîner et de les présenter en course. Ce monsieur, bien que chômeur, est déclaré comme entraîneur amateur, fait courir deux chevaux et fait de l’élevage.

Nous vous laissons juges des bons soins dont bénéficient les poulains… A noter qu’un vétérinaire se porte garant de cet élevage, lequel vétérinaire a pris soin d’emmener le cadavre de la pouliche à seule fin d’empêcher quiconque de déterminer les causes de son décès.

Une plainte a été déposée, le parquet l’a classée sans suite, une procédure de citation directe à comparaître est en cours à notre initiative.