Get Adobe Flash player

Signaler un équidé en détresse

Adhérer ou faire un don

Vous pouvez devenir membre du CHEM ou faire un don en vous rendant sur la rubrique "nous aider", ou en cliquant directement sur le bouton paypal ci-dessous

En faisant un don au CHEM, 66% du montant de celui-ci est déductible de vos impôts. Pour un don de 75€, vous ne paierez réellement que 26€.

Le Chem, partenaire de la fondation 30 Millions d’Amis

Ce partenariat est destiné à renforcer leurs actions dans la protection et la défense des équidés maltraités...

> En savoir plus

visiteurs depuis le 15/01/04

A VESDUN (18)

C’est un troupeau de dix huit chevaux et poulains en détresse qui nous est signalé. Nos représentants ne peuvent que constater la véracité du signalement.

Il s’agit d’un élevage de chevaux Appaloosa, tous dans un état de maigreur avancé. Pour certains il y a urgence à intervenir. Une plainte est déposée immédiatement, et, quelques jours plus tard, le Parquet ordonne la remise de l’ensemble du troupeau au CHEM.

 

Nos délégués font preuve d’un dévouement sans faille. En quelques jours tout est organisé. Ils font appel à leur entourage qui se mobilise et plusieurs personnes viennent prêter main-forte. Et il en faudra du cran et de la détermination, car, à l’exception de l’étalon, tous les chevaux sont à l’état sauvage. Il faudra plusieurs voyages, une petite dose d’inconscience et un gros cœur pour ne pas reculer devant les difficultés auxquelles ils auront à faire face.

Nos délégués vont accueillir chez eux treize de ces chevaux. Ils seront bien occupés avec tout ce petit monde qui n’hésitera pas à faire quelques bêtises et donc à les mettre à contribution. Mais pas de panique, et pas question non plus de s’en débarrasser. L’une des pouliches se couche, plusieurs jours de soins intensifs et une détermination récompensée par le rétablissement de la petite QUESA qui est sortie d’affaire.

Nos délégués décident de la garder, mais ils ne s’arrêtent pas là et se proposent d’héberger l’étalon qui est aveugle. Trois semaines plus tard, neuf de ces chevaux sont mis en pension chez un professionnel afin de les sociabiliser rapidement dans le but de les déplacer.

Vous êtes nombreux à souhaiter connaître l’action de nos bénévoles sur le terrain, et l’action de nos délégués méritait largement d’être soulignée. Nous les remercions infiniment pour tout ce qu’ils ont fait et font encore à l’heure actuelle puisqu’ils ont toujours quatre de ces chevaux en transit chez eux.

Pour revenir à l’enlèvement des chevaux, il restait un lot de quatre entiers à enlever, également sauvages. Nous avons demander de l’aide à l’un de nos hébergistes locaux qui a immédiatement accepter de les accueillir. Un travail de sociabilisation est en cours. Un grand merci pour son aide.

Quelques jours après le retrait, nos délégués de la première heure ont eu l’heureuse surprise d’assister à une naissance. Le poulain était en mauvaise posture, coincé sous le postérieur de sa mère. La encore leur aide a été des plus utiles. Un grand merci à eux.

C’est « la grosse affaire » de l’année 2005, accueillir ainsi 18 chevaux en mauvais état et en plus à l’état sauvage.

A ce jour ne reste à placer que trois d’entre eux, tous les autres sont domestiqués et vivent enfin leur vie de cheval en parfaite harmonie avec leur famille d’accueil respective.

Le propriétaire des animaux était en liquidation judiciaire et le troupeau en question était saisi. Le liquidateur a fait don des animaux au CHEM.

Nous avons pu compter sur le soutien financier de nos membres qui nous ont permis de gérer l’intégralité de cette affaire sans nous inquiéter de nos finances.
La force de notre œuvre est cette émouvante solidarité qui y règne, merci à vous tous.Que sont-ils devenus ?
Voir Okay, Porter et Quenel aujourd’hui dans la rubrique GALERIE