Get Adobe Flash player

Signaler un équidé en détresse

Adhérer ou faire un don

Vous pouvez devenir membre du CHEM ou faire un don en vous rendant sur la rubrique "nous aider", ou en cliquant directement sur le bouton paypal ci-dessous

En faisant un don au CHEM, 66% du montant de celui-ci est déductible de vos impôts. Pour un don de 75€, vous ne paierez réellement que 26€.

Le Chem, partenaire de la fondation 30 Millions d’Amis

Ce partenariat est destiné à renforcer leurs actions dans la protection et la défense des équidés maltraités...

> En savoir plus

visiteurs depuis le 15/01/04

À VILLY-BOCAGE (14)

Nous recevons un mail nous informant de la triste condition de vie d’une ponette.

Celle ci est « planquée » au fond d’un pré et n’a sans aucun doute reçu aucune visite de ses propriétaires depuis fort longtemps. Sa crinière traîne par terre, son antérieur droit est retourné et elle se tient sur une articulation qui n’est plus qu’une grosse plaie.

 

Un état de maigreur avancé, si on l’ajoute à ce qui précède, témoigne sans équivoque des soins qui lui sont apportés : aucun.

 

 

Notre déléguée se rend sur place dès le lendemain. Les gendarmes l’accompagnent, ainsi qu’un vétérinaire.Le propriétaire est injoignable. Il est commerçant, c’est donc dans sa boutique que les gendarmes iront le chercher.
Bien sûr, il est outré : cette ponette de 35 ans qu’il choie, et que nous osons lui demander, sur avis vétérinaire, d’euthanasier !! Le vétérinaire, en effet, bien que connaissant le propriétaire, préconisera l’euthanasie immédiate afin d’abréger les souffrances de la ponette, qui du reste est retrouvée un peu plus tard couchée, la posture debout devant être pour elle un calvaire…

 

 

Le vétérinaire, interrogé sur l’âge de la ponette, lui donne 15 ans (!) après examen des dents. Puis le propriétaire se rapproche et maintient l’âge avancé de sa ponette. Et voilà que le vétérinaire explique finalement aux gendarmes que « 15, 20, 25, 30, 35 ans… il est difficile d’estimer précisément l’âge d’un équidé ! » Quelle honte ! Quelle complaisance ! S’il est vrai que passé un certain âge, il est possible de se tromper de quelques printemps, donner une « fourchette » de 20 ans, c’est un peu fort !!Toujours est-il que la petite est enfin délivrée des ses souffrances.
Une plainte est déposée.